Avant d’investir pour la première fois en bourse, il est important de se renseigner sur les étapes à suivre. En effet, il s’agit d’une opération qui nécessite une préparation scrupuleuse. Ci-après les détails de tout ce qu’il faut faire à ce sujet.

L’ouverture du compte titres

La première chose à faire pour l’investissement en bourse en ligne est d’ouvrir un compte titres. Il s’agit d’un support indispensable pour enregistrer les obligations, les garanties ou les actions. Pour effectuer cette opération, il faut contacter un intermédiaire qui peut être soit une banque, soit un courtier en ligne. Ce compte possède plusieurs déclinaisons, dont les plus courants sont le compte titres classique et le Plan d’Épargne en Actions ou PEA. Pour les Petites et Moyennes Entreprises, il y a le PEA-PME. Le plus important dans son choix est qu’il doit correspondre aux objectifs et aux spécificités de chaque investisseur. Après l’ouverture de ce compte, il est nécessaire de chercher les premières actions.

L’achat des premières actions

Une fois que le compte titre est ouvert et actif, il faut se renseigner sur les offres d’action disponibles sur le marché financier. En général, elles sont visibles sur des sites spécifiques. Pour les reconnaître, il faut voir leur identifiant ou leur code ISIN, qui doit être le 12. Ensuite, il faut vérifier la mnémonique, qui correspond généralement au nom de l’entreprise. Ces deux indications se placent dans la partie la plus haute de la fiche valeur. Il est important de faire attention au fait qu’une même action peut se rencontrer sur plusieurs marketplaces avec des coûts, des liquidités et des frais variés. Afin de garantir une bonne liquidité, il faut s’assurer qu’elle dispose d’un code ISIN et d’une cotation invariable.

Les ordres de bourse

Ce sont les requêtes indispensables pour la réalisation de toutes les transactions boursières. En effet, lors du premier investissement, il faut en remettre au courtier. Ensuite, ce dernier le passe au marché boursier qu’il choisit selon la « meilleure exécution ». Il s’agit d’un engagement selon lequel l’intermédiaire est tenu de permettre à son client d’obtenir des résultats probants. Pour cela, il doit prendre en considération le prix, la probabilité et la vitesse d’exécution, le coût ou tous les autres éléments indispensables pour exécuter l’ordre. Ensuite, l’investisseur reçoit son avis d’opéré qui résume les formalités à respecter lors de l’exécution. Toutes ces étapes précèdent à l’enregistrement des actions et des titres obtenus sur le compte.