Pour compléter vos revenus ou préparer votre retraite, il est convenable d’opter pour les placements financiers. Les comptes à terme et les assurances-vie sont des produits parfaits et ils peuvent s’adapter à vos besoins. Pourtant, comme ils ne sont pas pareils, vous devez établir la différence entre eux afin de trouver ceux qui correspondent à vos objectifs et vos projets.

Les caractéristiques générales des assurances-vie

Il y a une raison au fait que les Français prennent de préférence les assurances-vie plutôt que les autres placements financiers. Celles-ci sont à la fois des outils de placement et des vecteurs patrimoniaux. Elles sont des refuges fiscaux très fiables. Elles sont en accord avec tous les profils d’investisseurs. En tant que placement financier, une assurance vie propose une flexibilité très importante. Vous avez la liberté de faire votre choix parmi différents supports d’investissement. Il est possible d’opter pour un contrat multi-support, un contrat en unité de compte ou un contrat en euros. En plus de cela, vous pouvez opter pour une assurance vie si vous envisagez d’investir des fonds dans votre projet. De même, celle-ci est capable d’augmenter la valeur d’une épargne de précaution. Une fois que vous partez à la retraite, elle peut servir de moyen pour compléter vos revenus. Aussi, vous pouvez transmettre les fonds à votre successeur.

Quelques avantages spéciaux et inconvénients de l’assurance-vie

D’abord, avec l’assurance-vie, vous avez la possibilité d’effectuer des versements de fonds sur votre compte de manière périodique. Aussi, le principal avantage de celle-ci réside dans la transmission d’un patrimoine par voie de succession. Elle peut tenir lieu de vecteur de donation, de retraite et d’assurance. La police d’assurance vie vous permet de choisir un bénéficiaire de l’héritage. En revanche, l’assurance-vie comporte des inconvénients. Il y a des frais de versement, d’arbitrage et de gestion. Et ceux-ci sont généralement très élevés. Les frais appliqués et les possibilités optimales varient en fonction du type de contrat que vous adoptez. Ensuite, l’assurance-vie peut faire fonction de moyen de transmission patrimoniale. Si vous pensez à donner un privilège exclusif à un successeur ou bénéficiaire d’un héritage, il convient de choisir le démembrement de la clause bénéficiaire. Néanmoins, les assurances-vie sont imposables. Tous leurs supports ne proposent pas une exemption d’impôts. Et chaque contrat est assujetti à une règle fiscale spéciale.

La particularité d’un compte à terme

Le compte à terme fait partie des placements financiers sans risque. Celui-ci consiste à bloquer vos fonds pendant une courte durée ou une moyenne période afin de les rentabiliser. Seulement, vous ne pouvez effectuer qu’un seul versement lors de la création de votre compte. Vous n’avez plus l’autorisation de faire un dépôt d’argent pour l’alimenter ultérieurement. De même, vous ne pouvez pas effectuer un retrait car cela provoque la fermeture automatique de votre compte. Mais, il est possible de connaître par anticipation la durée de mise de fonds. De plus, le compte à terme propose un taux d’intérêt assez élevé. Mais, la rémunération est variable. Celle-ci sera très élevée aussi longtemps que la durée de placement est longue.