Un livret d’épargne est composé d’une panoplie de produits et répondent en communs à quelques caractéristiques. Le livret est généralement ouvert auprès d’une banque dans laquelle l’épargnant peut déposer et retirer de l’argent. Il existe deux famille de livrets : le livret réglementé et celui non réglementé. Avant de se lancer dans l’ouverture d’un livret, il est essentiel de noter les différences majeures entre les deux livrets, leurs caractéristiques, les points communs et les différences majeures de chacune.

Qu’est-ce que le livret d’épargne?

Le livret d’épargne représentait, comme son nom l’indique, un document qui recense toutes les opérations bancaires du client, c’est-à-dire de retraits et dépôts uniquement car celui-ci n’offre pas de moyen de paiement direct. Il correspond actuellement à un support d’épargne ouvert dans un établissement bancaire au niveau duquel les sommes déposés permettent une rémunération du client. Les livrets d’épargne réglementés possèdent un mode de fonctionnement et rémunération gérés par l’Etat. Les livrets bancaires, par contre, sont imposées par l’établissement bancaire et le principe général s’appliquant aux deux types de livrets garantit le capital du propriétaire du livret ainsi que le retrait d’un somme minimale investie en cas de problème.

Les points communs et différences entre les livrets

Dans le cas de faillite de l’établissement bancaire, il y a une garantie de retrait assurée par un fond dédié à cette utilisation. La gestion ne nécessite également aucun frais sur les opérations bancaires et chaque épargnant est libre de verser et retirer de l’argent, il est cependant important de noter que la banque fixe un plafond de dépôt pour les deux livrets. La somme présente dans le livret génère un intérêt mais le taux d’intérêt peut varier en fonction du temps. Les intérêts sont versés ponctuellement et souvent effectués en un seul versement annuel.

Les différences entre les deux livrets sont significativement pertinentes car elles influencent directement la somme déposée par le détenteur. En termes d’éligibilité et de somme versée, les livrets non réglementés ne sont pas fixés par décrets par contraste aux livrets réglementés. Le taux d’intérêts est fixé librement pour les livrets non réglementés par rapport aux livrets réglementés et les prélèvements sociaux et procédure fiscal sont en faveur des livrets réglementés.

Lequel choisir ?

Le choix entre les deux familles de livrets reste en majorité un choix personnel par rapport à la situation de la personne souhaitant ouvrir un compte mais également en fonction des options offertes par la banque, dans certains cas une option prendra automatiquement le dessus. Au final, les livrets réglementés et non réglementés permettent d’assurer une rentabilité sur le compte de l’épargnant.