Il est clair que lorsqu’on décide de louer un appartement, on a forcément besoin de souscrire à une assurance habitation. Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est que même quand il s’agit d’une colocation, vous avez également besoin de cette protection. Dans cet article, nous allons donc nous pencher sur le sujet des garanties offertes aux colocataires dans le cadre d’une assurance habitation.

Les garanties offertes par une assurance habitation pour colocation

Avant toute chose, il convient de rappeler que toute location doit être accompagnée d’une souscription à une assurance habitation. Autrement dit, si vous comptez vivre seul, en couple, avec des proches ou avec des colocataires qui vous sont complètement étrangers, vous aurez toujours besoin d’un contrat qui fait valoir vos droits en cas de problème. Le bailleur est même tenu de vous demander une attestation d’assurance au moment de la signature du bail.

Le contrat assurance colocation offre un certain nombre de garanties contre les risques locatifs. Cette protection vous est accordée que vous soyez colocataire ou locataire à titre individuel. Grâce à ce contrat, vous bénéficiez d’une prise en charge partielle ou totale dans les cas suivants :

  • Incendie
  • Explosion
  • Dégâts des eaux

Par ailleurs, ces garanties s’appliquent également aux tierces personnes ayant subi des préjudices physiques ou matériels. On parle, dès lors, de garantie de « responsabilité civile ». Rendez-vous sur www.maif.fr/ pour obtenir plus d’infos !

Si vous désirez avoir une protection optimale, vous devez opter pour l’une des formules d’assurance multirisques habitation. Avec une MRH, vous allez bénéficier des garanties évoquées plus haut tout en ayant accès à d’autres types de protection comme les sinistres naturels et les cambriolages.

2 formules d’assurance habitation pour les colocataires

Vous avez opté pour une colocation et vous vous demandez quelle formule d’assurance choisir ? Sachez alors que vous avez le choix entre 2 possibilités :

  • Une souscription collective : Dans ce cas, tous les colocataires souscrivent au même contrat, ce qui signifie que le nom de chacun d’entre eux va figurer dans le document. Cette démarche implique l’obtention de garanties de manière égale.
  • Une souscription individuelle : Ici, chacun des colocataires va souscrire à un contrat indépendant. Cette initiative individuelle implique des garanties différentes dont les colocataires peuvent bénéficier en fonction du contrat qu’ils ont choisi.

En réalité, la deuxième option compte plus d’avantages que la première, à condition que tous les colocataires choisissent la même compagnie d’assurance. Cette alternative permet d’éviter un certain nombre de contentieux tout en donnant accès aux souscripteurs à des dédommagements souvent supérieurs à ce qui est offert dans le cadre d’un contrat collectif.

Assurance pour colocataires : souscription et mise à jour

Il va sans dire qu’une assurance habitation colocation demeure obligatoire. Même si cette démarche vous a échappé, le propriétaire se chargera de vous le rappeler au moment où vous allez signer le bail. Vous devez alors fournir la preuve écrite de cet engagement. Autrement, le bailleur doit opter pour l’une de ces solutions :

  • Rompre le contrat de location
  • Souscrire à une assurance de colocation

Si le bailleur décide de souscrire lui-même à une assurance habitation, il doit ajouter 10% au loyer mensuel. Ce montant équivaut aux frais de cotisation qu’il devra payer.

En ce qui concerne la mise à jour du contrat, cette initiative est étroitement liée à la situation des colocataires. Il est clair que l’un de ces derniers peut être amené à partir en cédant sa place à un tiers. Il se peut aussi qu’un nouveau colocataire décide de rejoindre la colocation. Dans tous les cas, dès que la situation change, il faut inscrire ces modifications dans le nouveau contrat.

Ainsi, dès qu’il y a du nouveau, la compagnie d’assurance doit en être avisée par :

  • Téléphone
  • E-mail
  • Lettre recommandée avec accusé de réception